Information traitements chirurgicaux médical

TRAITEMENTS CHIRURGICAUX

FUE/FUT

Les techniques modernes de transplantation capillaire permettent de remplacer les cheveux perdus par vos propres cheveux et de recréer la ligne frontale. Cela ne nécessite pas d’autres soins ultérieurement que le lavage, le coiffage et l’entretien de vos cheveux comme vous l’avez toujours fait.

La transplantation peut aujourd’hui être si naturelle que la plupart des coiffeurs professionnels sont incapables de la détecter.

La greffe de cheveux ou transplantation capillaire consiste à prélever des cheveux à l’arrière ou sur les côtés de la tête (zone donneuse) pour ensuite les placer dans la partie dégarnie du cuir chevelu (zone receveuse).

Il existe actuellement 2 techniques de base de prélèvement de cheveux au niveau de la zone donneuse:

  • La technique de la bandelette (strip) ou FUT  (Follicular Unit Transplantation)
  • L’extraction d’unité folliculaire ou FUE (Follicular Unit Extraction)

La différence entre ces 2 techniques se trouve dans le mode de prélèvement des greffons au sein de la zone donneuse.

Pour le Strip ou FUT, une petite bande de cuir chevelu est prélevée à l’arrière ou sur les côtés de la tête (zone donneuse). Puis avec l’aide d’un microscope cette bandelette est scindée en fines tranches qui seront découpées par la suite en greffons ou unités folliculaires contenant 1 à 5 cheveux.

Pour l’extraction d’unité folliculaire ou FUE le prélèvement se fait par la découpe d’unité folliculaire au moyen d’une lame cylindrique (punch) fixée à l’extrémité d’un manche. Le diamètre de la lame du punch varie entre 0.8 et 1 mm en fonction du nombre de cheveux contenu dans l’unité folliculaire ou greffon (1,2, 3 ou 4 et plus rarement 5 cheveux par unité folliculaire).

Ces greffons ou micro-greffons (unité folliculaire contenant 1 seul cheveu) obtenus par l’une ou l’autre technique sont placés méticuleusement dans la zone chauve ou moins dense (zone receveuse) où, au préalable, le médecin a pris le soin de faire les incisions qui accueilleront les unités folliculaires.

Un soin particulier est nécessaire pour placer les greffons dans les incisions d’autant plus qu’il faut les manipuler avec délicatesse et sans les endommager.

Outre le soin à apporter aux greffons, il est primordiale de respecter l’angulation naturelle des cheveux encore présents ainsi que leurs bulbes lors de la réalisation des incisions qui accueilleront les nouveaux follicules, et ce de même, durant l’étape de placement.
L’utilisation de micro-greffons a permit aux médecins de créer des lignes frontales très naturelles, et d’éliminer l’aspect en «champs de poireaux» que l’on pouvait voir autrefois.

Les greffons avec plusieurs cheveux (3, 4 voir 5 cheveux) sont principalement placés au sommet du crâne et au vertex en fonction de l’importance de la calvitie dans les zones antérieure, centrale et du vertex. En moyenne 2 interventions peuvent être nécessaires, avec un nombre de cheveux transplantés qui varie considérablement selon les prévisions d’extension de l’alopécie, l’importance de la zone donneuse, les caractéristiques des cheveux, l’utilisation d’unités multifolliculaires ou non et enfin les désirs du patient.

La greffe de cheveux est très bien tolérée. En 24 heures de petites croûtes se forment sur chaque greffon, qui vont rester 4 à 14 jours. Les cheveux greffés vont commencer à pousser 10 à 16 semaines après l’opération et vont continuer à pousser pour la plupart, si ce n’est pour tous, toute la vie. Avec l’âge, chez l’homme et la femme, il y a une petite diminution naturelle de la densité des cheveux sur l’ensemble du cuir chevelu, qui naturellement concerne les cheveux greffés également. Ce processus de miniaturisation est lui lié à l’âge.

TRAITEMENT MÉDICAL

Parmi les médicaments utilisés dans le traitement de la chute des cheveux, nous avons:

  • Finastéride
  • Minoxidil

Pour le traitement chez l’ homme
Deux médicaments sont proposés: le Finastéride à raison de 1 mg p.j. per os et le Minoxidil en solution à 2 ou 5% en application locale.

Ces médicaments stimulent la repousse des cheveux encore présents et en retardent la perte ultérieure. Aucun de ces médicaments ne permet une repousse de tous les cheveux et la réponse thérapeutique est très variable d’une personne à l’autre.

Un traitement de 6 à 12 mois est souvent nécessaire pour être efficace et il doit être poursuivi indéfiniment pour que l’effet persiste. En effet, le bénéfice obtenu se perd 6 à 12 mois après l’ arrêt du traitement, la chute des cheveux reprend et le nombre des cheveux redevient alors équivalent à celui observé avant le traitement.

Finastéride

Le Finastéride est un inhibiteur du type I de la 5-α-réductase responsable de la transformation de la testostérone en dihydrotestostérone.

Trois études randomisées en double aveugle ont montré que la prise de Finastéride, à raison de 1 mg p.j. per os pendant un an, augmente de manière significative le nombre de cheveux [voir aussi Folia de septembre 1998 ]. Après deux ans, une augmentation progressive du nombre de cheveux était observée chez 66% des patients traités par le Finastéride versus 7% dans le groupe placebo.

Les effets indésirables les plus fréquents sont des troubles sexuels; ceux-ci diminuent progressivement lors d’ un traitement prolongé et disparaissent à l’ arrêt du traitement. [N.d.l.r.: en raison de la tératogénicité du Finastéride, l’utilisation d’ un condom est recommandée lors de contacts sexuels avec une femme enceinte ou en âge de procréer]. Le Finastéride ne semble pas efficace sur la perte des cheveux chez des hommes de plus de 60 ans traités pour une hyperplasie bénigne de la prostate; ce qui pourrait s’expliquer par une activité moindre de la 5-α-réductase au niveau du cuir chevelu chez les hommes plus âgés.

Il existe sur le marché un autre inhibiteur de la 5-α-réductase : le Dutastéride. Celui-ci est un inhibiteur de type 1 et 2. Des études sont en cours pour determiner s’il est plus efficace que le Finastéride.

Minoxidil

Le Minoxidil est un traitement local, une solution à appliquer directement sur le cuir chevelu. Il en existe 3 formes principales : en poudre, en solution et la mousse.
Ce médicament à un effet suspensif sur la calvitie, c’est-à-dire que son effet s’arrête à l’arrêt du produit. Il peut se produire une perte de cheveux transitoire au début du traitement chez certains patients, mais surtout pas de panique : les cheveux qui tombent au début du traitement sont pour la plupart ceux qui sont en fin de cycle capillaire, leur chute est accélérée par l’usage du produit.
Le mécanisme d’action de ce produit n’est clairement pas établi, mais son efficacité est bien reconnue.

  • Son efficacité est visible en moyenne au 3ème mois du traitement. Il faudra tout de même environ une année pour juger de l’efficacité réelle du produit.
  • Son application doit être faite deux fois par jour.
  •  Il est nécessaire de ne pas dépasser le cadre du cuir chevelu lors de l’application du Minoxidil au risque de voir un développement pileux aux endroits inappropriés.
  • Pour la forme en solution, Il est important que le produit soit utilisé avec un compte-gouttes plutôt que le spray pour privilégier au maximum le contact avec le cuir chevelu plutôt que le spray qui aura tendance à pulvériser les cheveux sans nécessairement atteindre le cuir chevelu.
  • Le soir, il est recommandé de l’appliquer au moins une heure avant de se coucher afin d’éviter d’en humecter l’oreiller et par la suite, le visage durant le sommeil.
  • Une contraception est conseillée aux femmes en âge de procréer qui utilise ce produit (principe de précaution).
  • Le Minoxidyl existe en 2 et 5%. Il est clairement établi que le 5% est plus efficace que le 2%. Avec une efficacité plus grande,le 5%  a aussi plus d’effets indésirables telle une rougeur et/ou irritation locale, les pellicules, l’apparition des cheveux ou poils à des endroits inappropriés (Hypertrichose).
  • Le Minoxidil 5% a longtemps été réservé aux hommes et le 2% aux femmes, cela ne se justifie plus ; les femmes utilisent actuellement la forme à 5 % sans conséquence.

Dans le commerce, on trouve le Minoxidil sous les appellations suivantes :

Rogaine ® – Minoxidil ® – Alopexy ® – Alostil ®

Plasma riche en plaquette (PRP) :

Le PRP a un usage multiple en médecine dont  le traitement de la chute des cheveux.

Le principe de ce traitement est simple. Un échantillon de sang (environ 10 ml) du patient est prélevé. Ensuite cet échantillon est centrifugé afin de séparer les principaux constituants du sang c’est-à-dire les globules rouges, les globules blancs, les plaquettes et le plasma.

Le plasma obtenu après la centrifugation est très riche en continu. Ce procédé permet un recrutement et une concentration en masse différents facteurs de croissance (PDGF, TGF–Bêta, CGF,EGF, VEGF), des cellules-souches, de la fibrine, de la fibronectine,  et bien d’autres substances nécessaires à la croissance des cheveux et à la réparation de certaines imperfections de la peau (cicatrices, vergetures, rides, vieillissement…).

Ce plasma riche en plaquettes est réinjecté au patient au niveau sous-cutané (le cuir chevelu pour le cas qui nous concerne).

Nous utilisons le PRP comme un complément à la greffe des cheveux. Sous certaines conditions, ce traitement peut être employé comme alternative à la greffe capillaire avec des résultats dont le succès ne peut pas toujours être garanti au patient.